villers01b-fe6ce3
villers02b-1066f1
villers03b-3f1aee

La chapelle de Saint Igny

Historique

Au XIII ème siècle, Saint-Igny faisait partie de la terre de Noroy (Noroy l'Archevêque), appartenant aux Archevêques de Besançon.

Un " hospitium " existait alors au bord d'une ancienne voie romaine. Cet établissement, lieu où l'on héberge ~ Maison-Dieu au temps primitif et au Moyen-Age ~ donnait l'hospitalité au voyageur de passage. Celui-ci, pour payer son écot, devait mettre en culture les terres de la maison.

Eudes de Rougemont, Archevêque de Besançon, donna la maison de saint Aignan avec ses dépendances et appartenances au Clerc Nicolas en 1291. Celui-ci avait la jouissance des terres ensemencées et devait avoir soin du mobilier et des instruments. Il était tenu de laisser une bonne charrue s'il cessait d'en jouir.

Une chapelle fut construite à proximité de l'hospitium et dédiée à saint Aignan. Si l'hostellerie a disparu, la chapelle, heureusement nous est restée.

Chapelle romane du XIIIème siècle

Chapelle Saint-IgnyElle était certainement plus importante qu'aujourd'hui ainsi qu'en témoigne à gauche, dans la nef, une grande arcade romane, peut-être ébauche ou vestige d'un transept et la découverte lors de récents travaux, de trois départs de murs extérieurs correspondant à cette arcade.

Architecture

La petite porte possède un linteau plat du 19ème siècle.
Nef unique à large travée avec charpente apparente. Deux robustes chapiteaux supportent la poutre maîtresse.
Abside à trois pans, voûtée en cul de four, éclairée par trois petites fenêtres romanes en plein cintre. La nef et l'abside sont séparées par un arc triomphal à plein cintre reposant sur des piliers à chanfreins.
Pierre tombale de forme trapézoïdale où est gravée une croix de Malte.

Mobilier

En bois néo-roman cachant l'ancien autel. Sur le tabernacle se trouve un bras reliquaire en bois doré contenant des ossements de Saint-Aignan. Sur l'autel est posée une vierge à l'enfant, statue du XV ème ou XVI ème siècle, révélant l'influence de l'école bourguignonne. L'Enfant Jésus tient un globe et la Vierge, un lys dans la main droite.

Saint Aignan, statue en bois polychrome du XIII ème siècle          Christ en croix  en bois polychrome du XIII ème siècle

Travaux de rénovation

Façade ouestAu siècle dernier, un procès-verbal de visite des édifices communaux (1866) constate que :  La chapelle de Saint-Igny est en mauvais état et qu'il y a lieu d'y faire quelques réparations ainsi : reprendre les gypseries intérieures tant aux murailles qu'à la voûte, réparer la toiture, relever le dallage et agrandir la porte pour refaire un nouveau beffroi .
Les travaux réceptionnés en 1891, ont consisté à prolonger la façade côté nord et sud par deux murs de soutènement de deux mètres de haut et à refaire la toiture. Pour cette dernière, le devis précisait : refaire la couverture en laves avec mortier, chaux et sable de rivière. La lave sera prise à Noroy-le-Bourg. Les habitants de Saint-Igny se chargeront du transport des matériaux. Le plancher cachant la voûte fut, vraisemblablement, enlevé à cette époque.

La chapelle fut déclarée : " inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques ", le 16 mai 1979.
Sous la direction de l'Architecte en Chef des Monuments Historiques, une première tranche de travaux fut entreprise en 1987. Une partie de la charpente et les laves du toit furent remplacées. Le clocheton fut supprimé comme n'étant pas d'époque.
Une deuxième tranche de travaux a consisté : dans la pose d'un réseau périphérique de drainage ( les fouilles permirent de faire apparaître les fondations de trois murs perpendiculaires au mur nord, quelques ossements ainsi qu'une belle pierre sculptée au fond  d'une fouille réalisée à proximité pour faire un puits perdu ), le crépissage à l'ancienne des façades ouest et nord, le jointement des pierres d'origine de l'abside et du mur sud, une reprise de crépi et de badigeonnage à l'ancienne à l'intérieur et la réfection des abords : dallages, murets...

L'inauguration a eu lieu le 15 juillet 1990.

Bibliographie :

Nouveau dictionnaire des communes (Tome IV) SALSA Vesoul
Archives départementales de Vesoul (526E supp. 21)
Archives municipales de Villers-le-Sec